Philopoésie

par FLORENT BABILLOTE  -  6 Octobre 2016, 03:56

La vie c'est comme l'Italie,

Parfois litanie, souvent en dent de scie,

Mais surtout il s'agit d'une histoire,

que l'on raconte aux enfants tard le soir,

la vie n'est rien,

seul compte le chemin,

choisis ton destin,

travaille, travaille et augmente ton aura,

écoute ta vibration et cette musique en la,

va et marche, vers un ailleurs prometteur,

apprends de tes erreurs,

grandis mûris,

ne soit pas meurtri,

ne soit pas jaloux,

chasse le courroux,

positive même lorsque la vie te malmène,

seule elle sait où cela mène,

peu importe le chemin,

ce qui compte c'est d'exhausser ton destin,

tu es invité au festin,

fais de chaque jour une promesse,

de chaque jour une messe,

de chaque jour une caresse,

n'écoute pas cette voix jalouse,

Andalouse,

sois admiratif,

et surtout réactif,

trouve l'inspiration dans chacunes de tes respirations,

vois le verre à moitié plein,

comme cela tu seras plus serein,

c'est une philosophie de vie,

pas une vulgaire poésie,

 

la vie c'est l'énergie

ma poésie un mode de vie

la vie c'est l'énergie

ma poésie un mode de vie !

 

l'humain n'est jamais rassasié

toujours tu dois te relever

construis des projets, des idées, des rêves,

va et trouve toi une Eve,

lève toi et trouve la fève,

provoque la chance,

pense pense et pense,

sers toi de ton mental,

pour obtenir le graal,

toi visage pâle,

la vie n'est pas sale,

elle est juste salée,

ce serait si ennuyeux si le fleuve de la vie était tranquille,

parfois l'on part en vrille,

comme de vulgaires quilles,

parfois l'on part en vrille,

comme de vulgaire quilles,

 

la vie c'est l'énergie

ma poésie un mode de vie

la vie c'est l'énergie

ma poésie un mode de vie !

 

ce qui compte c'est de s'élever !

de soulever et de battre les préjugés,

comme un véritable guerrier,

la vie t'a insufflé de l'énergie,

va et canalise la maladie,

écoute le lien entre ton esprit et ton corps,

c'est cela ton or,

vois toi comme un diamant à polir,

chaque jour tu dois grandir,

sois dans le dialogue comme Platon,

ne te renferme pas sur pluton,

apprends de tes discussions,

écoute la plasticité de ton cerveau,

ne fais pas la sourde oreille,

sois une petite abeille,

discrète et piquante,

pour que ta vie ne soit pas lancinante,

ton corps et ton esprit t'envoient des messages,

deviens sage,

ferme les yeux et contemple le monde,

la splendeur de la Joconde !

ta pensée est infinie,

comme les vers de cette rhapsodie,

médite et prends conscience de ton existence,

entre ensuite en transe,

la conscience de l'espace temps t'habite désormais

ne pas vivre à l'imparfait

sers toi de ton mental pour te guider,

apprivoise ton passé

cela aide à avancer

transforme tes pensées en instructions,

et plus jamais tu ne seras un vulgaire moutons

il suffit de t'élever

de ne pas se faire submerger,

par ses pulsions électriques,

qui nous rendent parfois excentrique

 

la vie c'est l'énergie,

ma poésie un mode de vie...

la vie c'est l'énergie

ma poésie un mode de vie...

Philopoésie !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :