einstein : l ' homme du siecle dernier...

par FLORENT 3121  -  29 Avril 2009, 13:29  -  #OBSCURhttp:--srhtthp:v06.E-CLARTE : Schizophrénia.

 

L'HOMME DU SIECLE : EINSTEIN

 

 

 

 

Einstein le dernier des poètes,

l'homme aux multiples visages

du sage aux jeune homme tourmenté,

Du Graal au désespoir du noir

il a souffler dans le creux de l'oreille de PLANCK

subjuguer par Galilée

Einstein était un illuminé

son rapport à la musique était particulier

de lui nous ne savons rien

il avait tant faim

avant l'année miraculeuse

Einstein a connu l'enfer du désespoir

lorsque la réussite le narguait

le noir il connait

sa grandeur est infime

comparé a l'univers

dépassé son ses idées,

les cordes ont tout balayé

mais sans lui personne n'aurait pu avancer

de son Allemagne natale Einstein a eu tant honte

les nazis il a fuit

question de survit

d ' ou son aversion pour l'armée

ceci n'est pas un compte de fée

ceci est le récit de la plus belle des vies,

celle consacré à la poésie des atomes,

à la vitesse de la lumière

celle qui erre dans chaque parcelle de terre

celle qui vole au dessus de la matière

j'erre dans la personnalité d'Einstein

je me perd

je tente de pénétrer son cerveau

d'atteindre la clé de sa constellation

pour ce faire je tisse des petits vers

Einstein était un illuminé ,

d'un éclair il se concentrait sur les photons

Handicapé par la parole

sache lecteur que E=mc2 n'avait pas la parole

il ne conversa qu'a partir de cinq ou six ans

Un attardé allait donc révolutionné le monde

un débile , un handicapé allait devenir ,

le centre du cosmos

l'épicentre de ma prose

aujourd'hui encore,

l'on étudie le cerveau de E=MC2,

il a révolutionné le monde

parce que il a su régénérer ses bases

Einstein doutait de tout

il a absorbé les personnalités de Galilée, de Newton

puis il les a transcender, en les critiquant

Sache Ô lecteur que l'année de naissance de E=mc2, Maxwell est mort

Coïncidence

un génie en a chassé un autre

excentrique était le moteur cérébral de Einstein

il ne voulait rien faire comme tout le monde

seulement déposé sur Orion quelques gouttes de piano

Majestueux mais jamais orgueilleux

E=MC2 bâtissait des équations de vers

le génie ne peut être constant

par éclat il arrive

E=mc2 la subjugué devant une note de musique

Pathétique?

Non je te parle lecteur d'un type qui n'avait pas peur

des erreurs il a fait

volatile il était

grâce a sa passion il survivait

la théorie du génie existe

Un abruti a la clé

mais ce dernier ne veut pas la donner

Exclamer au monde

la vérité

l'atomicité de la pensée

l'absorption de personnalité, a ce petit jeu

Einstein était très doué

De Galilée il a été foudroyé

ce dernier n'a fait que bricoler un jouet déjà existant

mais il a eu le culot de défier le monde

pour une idée

pour un vers

pour de l'antimatière

théorie de l'inflation cosmique, l'univers aurait été en expansion violente

tout comme le cerveau de E=MC2

le délire il a connu

il en est revenu

un être pas comme les autres

sa majesté des atomes

celui qui élevé l'humanité

celui qui berce mon caractère

j'erre dans l'esprit de E=mc2

je me sens si bien dans cet homme

puis Prince envahit la parti

aliptique est la mélodie

la fleur de lotus exacerbe mes sens

la méditation me permet de voguer d'étoile en étoile

je tisse une nouvelle toile

j'aromatise mes vers,

la terre c'est de la matière éphémère

Einstein lui est éternel

sa découverte des plus importantes

recel encore bien des mystères

l'espace temps conscience

question de tolérance

l'errance c'est communiquer avec la transe

la danse des atomes

exaltation de l'esprit

l'empire de la vie

un livre ,

une mélodie

voici le récit d'une rapsodie

le reflet de mes vers transperce la matière

l'obscure clarté, c'est oublier son EGO

Absorbé les dimensions...

 

 

Florent , la fleur de lotus.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :