INSOMNIAQUE

par FLORENT 3121  -  11 Janvier 2010, 03:20  -  #OBSCURhttp:--srhtthp:v06.E-CLARTE : Schizophrénia.

                                                              



                                                                                 

 

La nuit m'appelle

mon esprit me réveil

une étincelle n'empêche de trouver le sommeil

 

le réveil de mon âme a sonner

moi qui est trébucher

l'heure de la revanche a sonné

je suis déjà dans une nouvelle contrée

mes mensonges n'avaient qu'un seul but

masquer la vérité tragique

d'une fin orgasmique

je ne vie plus

je ne respire plus

je suis un type perdu

depuis ce jours ou ce rêve a perturbé mon encéphale

je suis victime d'un coma mental

l' accident vasculaire de mes vers a pour but de me transformer en un homme plus sincère

je suis parfois si amer

j'ai trahit ma matière première

je suis descendu de mon piédestal

j'ai trop la dalle

et tout ces fous qui me courent après

et cette vie que je fuis

qui suis je

je ne sais pas

qui suis je

un homme délaissant sa foi

 

 

la nuit m'appelle

mon esprit se réveil

une étincelle m'empêche de trouver le sommeil

le réveil de mon coté femelle a sonné

 

 

l'obscure clarté de mes insomnies

l'irréalité de ma vie

la poésie de la survie

j'écris pour vivre

pour ne pas mourir dans le cercueil du sbire

la fille aux cheveux dorés

mes pensées couleurs sucrées

ce piano de l'au delà

comme si j'allais passer à trépas

une inquiétude nuit a mon sommeil

l' insomnie éveil mes sens

il faut que je tente ma chance

l'écriture comme thérapie

l'insomnie comme répit

j'ai peur du sommeil

peur d'être seul avec moi même

dormir c'est comme mourir

dormir c'est s'évanouir dans un monde qui n'est pas mien

je cherche en vain d'autre desseins

depuis que je suis tomber malade

la notion du temps s'est altéré

j'ai peur que chaque jour ne soit le dernier

insomniaque je suis

la rêverie je fuis

 

 

pourtant je me sens si bien lorsque je raconte ma vie

le décompte final a sonné

vais encore trébucher

le silence de mon âme me tétanise

je vis sur la tamise

l'emprise de mes versets

l'empire de mon esprit

me montre la porte de sortie

la nuit me nargue

je combat le sommeil

je sublime l'éveil intellectuel

une hirondelle vole sur mon esprit

ma poésie n'est pas d'ici

d'ailleurs est ma pathologie

mes amis me fuit

l'insomnie où la mélodie de la nuit...

 

 

Florent.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :