L'EMPIRE

par FLORENT 3121  -  18 Novembre 2009, 05:32  -  #OBSCURhttp:--srhtthp:v06.E-CLARTE : Schizophrénia.

 

L'EMPIRE.

 

 

 

l'empire de l'unicité

la mondialisation des cultures

la pensée unique

puis,

la vérité sur le cosmos

la raison d'autre chose

le mensonge de mon songe

 

 

l'empire est mon esprit

Une douce mélodie

la symphonie de la pluie

la vérité sur le mensonge

le songe d'un être ailleurs

l'empire de la pauvreté matérielle

la richesse de l'esprit

la multiplicité de la poésie

la réalité d'une âpre mélodie

le gris du mépris

le rouge sexuelle

l'hirondelle de mes airs

 

l'empire est mon esprit

les mots de la prison

et ce peintre de la raison

l'ascension d'une homme et de sa montagne

le cimetière nuptial

sans nom est ma constitution

la transposition de mes maux

la vérité sur la blondeur de mes vers

la rancœur de la piste d'écriture

la danse des mots

la révolution...

 

 

l'empire est mon esprit

la maladie de la survie

la mégalomanie

la fièvre de la nuit

 

Un jour

j'irais au café de la paix

faire don de mon âme

et cet homme affable

les limites de la fuite

les frontières des barrières

la douceur de l'amertume

la gravure de ma plume

escalibure

la vérité sur les ordures

dure est l'empire

pire est le sbire

le lotus, la fleur spirituelle

le repli sur soi

l'énergie inépuisable de ma fable

viens j t'emmène à table

suis moi a travers le labyrinthe de ma foi

 

l'empire est petit

modeste est mon esprit

j'aime me détester

j'adore me renouveler

voilà la vérité

 

la société déconnectée

la crise de la voix lactée

les gens ne pensent qu'au matériel

ou est l'âme spirituelle

 

je ne suis pas dupe

la flûte de ma musique

la dimension de l'être

la quête de sens

l'irréalité d'un monde perdu

la matérialité du superflu

 

je ne suis pas d'ici je suis d'ailleurs

l'empereur de mon cœur

la terreur posé sur la maladie

la survie de la poésie

facétie d'une tranche de vie

 

un livre étrange déposé sur une étagère masquée

Obscure Clarté...

la relativité de la chose jugée

le droit de se suicider

le droit de se taire

dans son coffre fort

ai-je tort ?

 

L'égo de la dimension

c'est croire que nous sommes le centre de l'univers

lorsque la matière éphémère de nos cerveaux

ne pensent qu'a épuiser les ressources naturelles

la raison nous fuis

 

l'empire c'est la vie...

 

 

florent.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :