L'INSPIRATION

par FLORENT 3121  -  24 Octobre 2011, 12:25

 

 

 

 

 

 

l'inspiration, le bataillon de mes idéaux

le sceau de la création

l'inspiration vient sans prévenir

parfois elle bouscule notre avenir

 

 

tel un souffle

dans lequel je m'engouffre

parfois elle sent le souffre

 

parfois elle respire le bonheur

met de coté ma rancoeur

l'inspiration quitte son auteur sans pleurs

c'est avec splendeur

qu'elle hurle en choeur

vers un devenir meilleur

est- elle un leurre

seule l'apesanteur guide ma candeur

je ne suis qu'une erreur

 

vecteur d'un monde sans humanité

je ne suis qu'une entité

un être sous estimé

 

seule l'inspiration berçe ma raison

me donne l'impression

d'exister

j'aime me surpasser

 

devenir un crayon effleurant les mots

une toile dessinant les maux

artiste sans avenir

j'aime batir des soupirs

me glisser dans l'elixir

 

mon passé parfois me rattrape

je suis en traque

j'épie les mots

de peur de perdre l'inspiration

seul le ghetto vogue sur la constellation

 

 

 

 

l'imagination n'a pas de limite

lorsque le monde est en faillite

ma folie vient de mon enfance

perdue entre errance et chance

 

quintessence d'un style

j'aime être versatile

volatile est mon inspiration

celle- ci vient de tout là haut

des gens qui arpentent le goudron

de ma muse qui révolutionne mon cerveau

mon stylo suit les courbes de l'inspiration

parfois elle me tétanise

j'erre sur la Tamise

j' arpente la banquise

 

seul compte le chemin

peu importe le dessin

elle me tient par la main

me montre le refrain

 

parfois je la perds

alors je vocifère

je maltraite mes vers

erre dans le néant du Caire

 

l'inspiration me fuit

j'attends perdu dans les jardins de Giverny

le nénuphar de ma poésie

c'est comme le soleil face à la pluie

rapshodie en dents de scie

 

l'arc en ciel de mes vers

l'éphémère toujours sincère

c'est comme une mosaique

dans un océan de reliques

 

 

L'inspiration est une exigente maitresse

parfois elle me transperçe

souvent je regresse

 

la création est un processus aléatoir

je ne suis qu'un tiroir

dans lequel se battent mes idées

un bureau sur lequel se bouscule le papier

en acier est ma plume forgée

 

l'épreuve du temps

ne me fait pas peur

depuis que j'ai quitté la terreur

seule la solitude me tétanise

l'inspiration me fuit

je la suis

 

parfois elle me rattrape

lorsque mon destin dérape

 

je suis un aveugle marchant avec une canne

un âne qui cherche la lumière de la lucarne

 

j'incarne une forme de passion

l'inspiration vient parfois sur un pont

ou en marchant sur les monts

écouter le souffle des oiseaux

les cris des étourneaux

 

l'azur oxygène mes ardeurs littéraires

me démontre que ici tout est lunaire

je suis dans mon petit univers

fait de vers pour mes pairs

 

Voltaire sommeille en moi

j'ai retrouvé la voie

depuis que j'ai enlacé ses bras

 

j'arpentais seul mon destin

puis l'inspiration m'a prise par la main

elle m'a montré le chemin

 

fait de lumière et d'oscurité

l'obscure clarté de mon phrasé

 

j'ai commencé mon roman

batîr un monde différent

grâce au regard ardent d'un feu troublant

ma muse m'apporte tant

 

l'inspiration ma maitresse

allégresse d'un style tout en respiration

lorsque jadis j'étouffais mes mots

par un nuage de contradictions

en prose j'ose bousculer ma passion...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :