La beauté humaine

par FLORENT 3121  -  24 Novembre 2011, 12:50

 

 

 

 

 

L'homme vit sur ses acquis

telle une fourmi sans nid

il a banni sa peine

seule compte cette haine

de l'autre

les apôtres ne sont plus écoutés

seul les préjugés bercent la société

la normalité est érigée

la différence écartée

 

la beauté humaine devient malsaine

le monde manque d'oxygène

 

les grattes ciels s'écroulent

la houle bouscule la foule

 

l'homme s'est extrait du monde animal

est ce un mal ?

Voyage à travers le graal

je pousse un râle

 

Einstein disséquait l'univers

nos confrères ne font que détruire la sphère

la chute est inéluctable

mes vers inépuisables

 

l'homme cet animal déguisé

ce sanguinaire assoiffé

voyage à travers la contrée

 

seul le véritable artiste cristallise la vérité

observateur il prend le recul nécessaire

pour ne pas se laisser distraire

par ses pairs

 

il vit tapi dans sa dimension

perdu dans les arcanes de son intellection

l'artiste voit dame nature dépérir

sa plume et ses soupirs

ce silence oppressant du politique

platonique est la vision synthétique

de ce monde tragique

 

cette forme de néant

sous-jacent

pesant est le moment présent

troublant l'avenir inconstant

ma plume, ma respiration,

la mer et ses ondulations

la beauté humaine n'a qu'un seul but

masquer cette forme de chute

l'intellect n'est plus

seul compte le superflu

 

la beauté humaine, cette vision étriquée

la société perd pied

petit à petit l'homme délaisse son passé

l'histoire n'est plus

je vis reclus

 

la beauté humaine, ce prisme

esthète je préfère l'impressionnisme

au surréalisme de ce schisme

 

l'acmée de ma poésie

c'est le monde perdu dans la nuit

j'observe, je suis en verve

 

Paris ne m'inspire plus

l'écriture est perdue

 

le poète se meurt

telle une fleur

sans lumière

j'ai besoin d'atmosphère

d'humer l'odeur de la Vilaine

de contempler la peine

de voir l'espoir glisser sur le noir

 

la beauté humaine n'est plus

elle s'est envolée au coin d'une rue

 

le jardin de mes vers est immense

lorsque les mots dansent

 

 

la beauté humaine,

n' apparaît

que lorsque l'homme brise ses chaînes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :