LA FIN DU MONDE...

par FLORENT 3121  -  13 Janvier 2010, 07:49  -  #OBSCURhttp:--srhtthp:v06.E-CLARTE : Schizophrénia.


 

 

 

 

 

 

 

le tableau de la Joconde

les chimères de notre monde

les ondes sensuelles de l'enfer

et tous ces êtres amers

bercé par des idées négatives

 

 

la fin du monde

lorsque la terre s'écroulera sur elle même

lorsque les matières premières seront épuisés

et la Joconde nous contemplant du haut de sa tombe

la pénombre de la matière, la volteface des présidents

et tous ces gens errant agonisant

 

il est dorénavant trop tard

l'homme a détruit son petit nid

et si la terre était le paradis

 

l'angélus peut résonner

Dieu ne peut plus rien

depuis que les apôtre ont travesti la fin

 

les écrits religieux voleront en éclat

comme ce jour ou Dieu fut prit pour un lépreux

la fin du monde

l'orgasme de l'organe de l'infâme

les flammes de mon âme

 

le diable s'est emparé de notre intellection

l'homme court à la déraison

petit cris pour la constellation

 

bientôt nous irons coloniser une autre planète

histoire de reproduire les mêmes erreurs

l'homme n'a plus de cœur

 

il a détruit dame nature sa créatrice

l'animal dominant accusé d'homicide

volontaire est notre esprit

orgueilleux résonne le tambour battant d'un fin de faux semblant

l'homme a perdu son âme

et ces gens qui ont voulu prévenir

comment as t 'on pu trahir notre planète

j'ai une requête

que l'on se jette dans le cosmos

j'ose par ma prose bannir toutes ces choses

 

l'osmose des éléments perdu dans le vent

l'homme a défié le temps

un silence lancinant

se fait l'écho du néant

 

je ne suis pas d'ici

je suis d'ailleurs

dans mes pleurs réside l'amertume d'un homme qui a perdu son cœur

tant d'erreur

tant d'omission

la prison du matérialisme dans lequel l'homme s'est enfermé

et ses racines que nous avons oubliés

j'accuse mes semblables d'oublier la notion d'humanitude

la seule plénitude réside dans l'humilité

la conscience d'exister grâce a l'humidité de la rosée

 

la conscience de l'espace temps c'est concevoir notre monde comme une interaction

ainsi l'homme ne devrait- il pas revoir sa conception

son égoïsme, son manque d'altruisme

nous a perdu dans les ténèbres d'un schisme

 

la capitalisme a montré ses limites

l'individualisme traduit une certaine fuite

une peur de l'autre

 

l'homme fait parti du monde

l'univers concentré dans la Joconde

les ondes cosmique de la concentration

l'intelligence de la conception

c'est de créer sans détruire

l'homme a voulu se nuire

 

la fin du monde est arrivé

à force de nargué les lois de la nature

celle ci a finit par nous enfermer sous ma plume...

 

 

Florent.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :