POUR UN ENFANT DE TOI...

par FLORENT 3121  -  8 Mai 2011, 21:12  -  #OBSCURhttp:--srhtthp:v06.E-CLARTE : Schizophrénia.

 

 

 

Pour avoir un enfant de toi

Je ferais n’importe quoi

Je me faufilerais tel un chat

Dans les limbes de ton subconscient

J’effacerais le néant

Qui t’absorbe de temps en temps

Je serais cet homme vibrant

Dans ton lit tremblant

Je serais cette oreille confidente

Lors de la tourmente

Pour un enfant de toi

Je ferais une croix,

Sur mon passé de fêtard

Je ne rentrais plus tard le soir

Pour un enfant de toi

Je deviendrais moins vaniteux

Heureux dans ce chemin sinueux

Je serais le nouvel Eden

Un homme et sa reine

 La folie d’une douce poésie

La délicatesse d’un soupçon de vie

Je sècherais tes larmes

Lorsque tu voudras rendre les armes

Pour un enfant de toi

Je deviendrais  Roi

Un stratège des vers

Equilibriste du solfège

Je t’offrirais ma fève

Toi petite Eve

Lorsque la tempête

Arrivera, je serais ce dôme infranchissable

Une rivière de sable

Mon amour à deux visages

Je suis un homme macrophage

Je traverserais les âges

Si tu acceptes mes adages

Sage et grand fou

Je suis surtout un carrosse à deux roues

Dans ma tour d’ivoire je peints ton visage

Par mes mots

Dans mon abîme

J’observe tes gestes, ton regard

Tel un phare

Je transcrits la beauté

L’irréalité d’un monde fractionné

Pour toi mon enfant

Je me ferais grand

Lorsque le doute coulera dans mon regard bleu océan

Je serais cet homme apaisant

Pour un enfant de toi

Je ne serais plus ce rat

Je serais un état

Un éclat d’amour

Un zeste d’humour

Pour un enfant de toi

Je démantèlerais cet univers de pervers

Je deviendrais un éclair

Un homme et sa ruse

Ma muse, ma mosaique,

Son regard angélique

Et toutes ces reliques

Ces petites piques qu’elle m’envoie tard le soir

Il n’est jamais trop tard

Lorsque coule l’espoir

Jamais trop tard

Lorsque tu te fais si rare

Je suis un être bi- polaire

Dans ma petite sphère

J’aime ce sentiment de différence

Cette défiance envers les gens

Lorsque me nargue l’argent

La délicatesse,

C’est contempler ta sensualité

Sans rien dire

Juste respirer ton élixir

J’aime ton sourire fait de souvenirs

Je respire ton air

Ephémère est la beauté

Seule reste la sensualité

La gestuelle d’une sentinelle

La grâce d’un regard

L’art dans l’orifice du savoir

C’est d’apercevoir ton minois

J’oublie tous mes tracas

Pour un enfant de toi

Je deviendrais  Roi

Mes croyances, mes errances

Je deviendrais cet homme qui danse

Cette chance de celui qui n’a plus rien à perdre

Je te ferais l’amour chaque jour qui cour

Je ferais un tour aux marchés des lices

Pour mieux apprivoiser mes vices

Je serais le monde entier

La galaxie en forme de spirale

Un râle animal

Un paysan rassurant

Lorsque le vent oscillant

Marquera un tournant

Tambour battant,

Scintillant sont mes vers

Perdu dans cette atmosphère

Ephémère est ma matière

Eternelle ma volonté

Celle d’un homme démesuré

Pour un enfant de toi

Je regarderais au plus profond de moi

Là d’où l’on ne revient pas sans perte et fracas

Je ferais de ta vie un tourbillon d’émotions

Un volcan en éruption

Mes vers sont en fusion

Je suis la déraison

Tu es ma raison

Pour un enfant de toi

Je marierais mes mots

Avec le sceau de la création

Celui qui donne l’immersion

L’impression que tu es ma seule façon

Je  te façonnerais une maison de vers

Quelques -part je suis un oiseau

Je t’observe mon amour

Du haut de ma tour

Pour un enfant de toi

Je deviendrais cet air qui te va si bien

Ce refrain qui vient de loin

Si tu ne connais pas la fin

Sache que tel est notre destin.

 

Florent Babillote.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :