Quatrième de couverture : Obscure-Clarté.

par FLORENT 3121  -  30 Avril 2011, 20:24  -  #OBSCURhttp:--srhtthp:v06.E-CLARTE : Schizophrénia.

    Bonne lecture !

 

 

J’ai quinze ans. Dehors il fait nuit noire. Je dors du sommeil profond de l’enfance. Il pleut à mort. La nuit et la pluie se mélangent, se confondent, se mêlent et s’entremêlent. Un coup fort sur la porte de ma chambre brise le silence de la nuit. Je m’assieds sur mon lit, interloqué. Le son revient plus fort et insistant, comme un appel. Intrigué, je me lève et j’ouvre la porte. Le couloir est sombre et immense. Je ne reconnais pas son aspect habituel.

Une petite lumière clignote tout au bout de cet étrange tunnel cerné de portes. Effrayé, je me mets à marcher  dans ce dédale sans issue. Je marche toujours en ouvrant chaque porte mais seule l’obscurité totale surgit pour me répondre. Je continue mon triste manège, ouvrir une porte, pieds-nus. J’ai froid, j’ai peur. J’ai envie d’hurler mais ne peux pas.

Une voix étrange sort de la nuit comme pour me guider. Des cris terrifiés résonnent dans le silence.

Mon angoisse m’étouffe, je veux me sauver et retrouver ma chambre. Quelqu’un crie et m’appelle sans répit. Je ne le connais pas mais lui me connait. Je tourne sur mes pieds comme une toupie, j’ai mal aux oreilles, à la tête, tout tourne de plus en plus autour de moi.

Si j’avais su, je n’aurais jamais quitté mon lit. Aussi je vous donne un conseil avisé : «  Si quelqu’un frappe à votre porte en pleine nuit, n’ouvrez pas, n’ouvrez jamais . Vous ne savez pas qui est derrière ! »

Aujourd’hui je sais, hélas, mais c’est trop tard. La maladie est venue me voir ce soir d’hiver… Elle ne me lâchera plus. Le combat est constant mais inégal. J’ai cru en mon passé, je doute du présent et j’ai peur de l’avenir.

Bienvenue dans l’univers obscur de mon ombre, bienvenue dans la schizophrénie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :